Budget 2019 lettre ouverte au Maire

 La Rochelle le 6 décembre 2018 

Monsieur le Maire, 

L’ordre du jour du prochain Conseil municipal du 17 décembre prévoit le traditionnel Débat d’Orientation Budgétaire pour l’année 2019. Cette année, cette discussion financière s’inscrira dans un contexte de crise sociale particulièrement grave

Les origines de ce mal-être social sont multiples, mais ce qui est d’abord et avant tout dénoncé par beaucoup de nos concitoyens est l’érosion généralisée du pouvoir d’achat et le sentiment de déclassement en raison de la faiblesse de nombreux salaires, mais aussi à cause de l’importance des impôts, prélèvements et dépenses contraintes qui pèsent sur le quotidien. Ces factures sont celles de l’Etat – dont la lourdeur a été accentuée par la politique du Président Macron que vous avez soutenu -, mais aussi celles des collectivités territoriales et notamment des Communes. 

Le budget rochelais que vous vous apprêtez à présenter en Conseil municipal en décembre, et à faire voter par votre Majorité en début d’année prochaine, ne peut ignorer ce contexte de grande difficulté pour beaucoup de Rochelais, des catégories populaires mais aussi des classes moyennes. Il ne peut pas être « un budget hors-sol » ignorant la souffrance exprimée dans la rue depuis plusieurs semaines. 

La prochaine élection municipale sera bien entendu l’occasion d’un vaste débat sur les finances, la fiscalité et la politique budgétaire de notre Ville mais, en attendant, nous estimons qu’il y a urgence à agir pour que le budget 2019 soit un budget à forte connotation sociale ayant pour objectif premier la baisse de toutes les factures municipales qui pèsent sur les Rochelais. 

Et la liste de ces factures est longue : fiscalité locale dont le niveau est très élevé (Taxe d’Habitation et Taxe Foncière), tarification de la restauration scolaire, de la garderie périscolaire, de l’eau, du stationnement… sans oublier le plan de circulation que vous avez imposé, sans concertation, qui a eu pour conséquence l’allongement des trajets du quotidien de nombreux Rochelais et donc l’augmentation des dépenses de carburant pour beaucoup de ménages. Pour que de telles baisses des factures municipales soient possibles pour 2019, il vous faut impérativement baisser certaines dépenses de fonctionnement, voire opérer un gel ou une révision à la baisse de certaines dépenses d’investissement prévues. Sur tous ces sujets, notre discours est aujourd’hui en parfaite cohérence et continuité avec ce que nous ne cessons de dire depuis plus de quatre ans en Conseil municipal. 

Il n’y a pas obligation, Monsieur le Maire, à présenter une orientation budgétaire dès le mois de décembre. Vous pouvez très bien retarder d’un mois ou deux ce débat puis ce vote afin de prendre le temps de la réflexion pour modifier, dans le contexte actuel, votre trajectoire budgétaire et présenter, en janvier ou février, un budget dont la préoccupation première sera de faciliter le quotidien des Rochelais en leur redonnant un peu de pouvoir 

d’achat supplémentaire. Car l’urgence, Monsieur le Maire, est de répondre aux appels de ceux qui manifestent leur détresse. Et ils sont nombreux dans notre Ville à connaitre de grandes difficultés. 

Vous avez, Monsieur le Maire, le devoir et même l’obligation d’ajuster votre politique budgétaire municipale à la réalité sociale du moment. Si vous estimez qu’une réunion de travail réunissant, sous votre autorité, l’adjoint aux Finances, la Directrice Générale des services, le directeur des services financiers et les Présidents des groupes d’opposition peut être utile pour aboutir à un « budget d’union municipale » pour répondre à cette urgence sociale, notre groupe sera bien entendu prêt à honorer cette invitation pour servir au mieux les Rochelais. 

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de mes sentiments les plus respectueux. 

Bruno LEAL 

Pour le groupe municipal « Union de la Droite et du Centre ». 

About admin