Comment circuler autour du nouveau Conservatoire ?

un manque d’information flagrant

Le Conservatoire de Musique et de Danse qui est actuellement au centre Ville de la Rochelle  va être installé sur la friche de l’ilot Joffre au carrefour du canal de Rompsay, de l’avenue Joffre axe essentiel de la rocade de boulevards qui ceinturent la Ville, du Pont Jean Moulin et des rues qui mènent à l’hôpital.

Nous avons dénoncé le choix de ce site, car il s’agit d’un carrefour stratégique à six branches à l’entrée sud de la Rochelle et qu’il se prête mal à l’ implantation d’un équipement destiné au public et aux  jeunes en particulier. 

Plusieurs réunions publiques de concertation ont eu lieu pour présenter le projet, mais sans jamais indiquer  quel serait le plan de circulation, aussi bien pour permettre aux piétons d’accéder au site que pour les vélos, les bus et encore moins les voitures.

 De quelle drôle de concertation s’agit il quand l’information essentielle n’est pas donnée ?

Est ce encore un plan anti-voitures  sous prétexte de Ville apaisée !

Le projet de la Gare : des coûts qui s’envolent

Plus de 30 millions d’euros !

Voici la dernière estimation toujours à la hausse  pour ce projet qui prévoit un nouveau parvis, une passerelle piétons pour passer au-dessus des voies et rejoindre le nouveau parking côté sud avec une gare routière.

Et ce coût exorbitant à la charge du contribuable n’inclut pas les rampes d’accès en pente douce aux quais, attendues depuis 20 ans, et qui sont les seules vraies priorités pour les voyageurs rochelais et nos visiteurs.

N’est il pas encore temps de revoir la copie à la baisse en se concentrant sur l’essentiel ?

Une Ville sale:témoignage d’un commerçant ulcéré

Monsieur le Chef de service Gestion des déchets à La Rochelle,
Pas un jour sans que devant mon magasin rue St Nicolas, je ne retrouve un amoncellement de sacs poubelles, ce matin une quinzaine de sacs noirs pleins, de part et d’autres, j’en ai fait retirer quelques uns par des voisins, il en demeure encore une douzaine. La plaisanterie a maintenant assez duré, soit vos services mettent en place une veille, soit sur un coup de colère ( celle-ci est rarement bonne conseillère!) je charge les sacs dans ma voiture et les dépose  devant vos services à Périgny. Vous demandez ( les élus, vous vous mettez en application) un effort aux riverains et aux commerçants c’est donc un service réduit pour un coût qui ne l’est pas soit! Je ne suis pas contre le changement   pourquoi pas, mais rien n’est anticipé, la campagne d’information papier est désastreuse, j’espère qu’elle n’a pas coûté trop cher, en effet il est indiqué qu’il faut sortir ces poubelles mardi, jeudi, samedi, dimanche ( Non!!!Les camions passant vers 4h du matin, il faut les sortir la veille au soir!!!!!!!), ça n’est pas d’une logique implacable, il fallait indiquer le soir de sortie des poubelles et pas le passage des camions!!!!!!!Heureusement que nous ne gérons pas nos établissements de cette manière car nous les aurions fermé depuis longtemps.
Certes il y a l’indiscipline des citoyens; commerçants compris mais qui paye un service via ses impôt? Et quand celui-ci n’est plus rendu, la colère monte.
Je n’ai pas évoqué les containers qui sont soit-disant dotés de capteur, mais ils sont constamment pleins….
 Je vous serais reconnaissant de bien vouloir me contacter afin que l’on puisse avoir à ce sujet une explication cordiale mais notre patience a assez duré.
Je vous prie de croire, Monsieur, en l’expression de mes sentiments les meilleurs.
PS: Remarque ce matin d’un touriste en promenade  » vous poubelles sont en grève?? » ce qui a en partie motivé mon mail. J’ajouterai que la ville n’a jamais été aussi sale..
Ce désastre est le reflet de trois choses:
une mauvaise décision initiale,
pas de coordination Ville/Cda,
pas d’autorité en Ville pour rectifier le tir.

un Directeur Unique pour la Ville et la CDA: Une fausse bonne idée

Un Directeur unique pour la CdA et la Ville: Une fausse bonne idée pour la Rochelle, une mauvaise idée pour les autres communes.

Pourquoi ?

Les deux Collectivités ont besoin chacune d’une Direction à part entière d’une part parce que les enjeux sont considérables pour chacune, mais aussi parce que la nature des dossiers à traiter est complètement différente.

Des enjeux énormes :Pour la CDA se donner les moyens de réellement développer le territoire au plan économique, c’est à dire augmenter le pouvoir d’achat et l’emploi des 160 000 habitants concernés.

Pour la CdA réussir les projets d’aménagement du territoire sur le plan de l’urbanisme pour faire face à l’augmentation de la population, sur le plan des transports aussi bien collectifs qu’individuels, sur le plan de l’équilibre des commerces en centre-ville et dans zones commerciales et sur le développement de l’agriculture urbaine.

Pour la CdA sortir l’agglomération de son isolement vis a vis de l’Etat, de la nouvelle Région, des départements voisins et des villes voisines, isolement qui nous coute une desserte ferroviaire et routière très faibles.

Pour la Ville, les enjeux sont d’un autre ordre : il s’agir de faire face à un passif social considérable, qui plombe les couts de tous les services rendus et explique les impôts locaux supérieurs de 40 % aux autres communes de la CdA, sans que l’on puisse déceler des services à la population plus nombreux ou meilleurs, bien au contraire.

Pour la Ville faire face à des réformes d’organisation complètes de tous les services pour les rendre plus efficaces et moins couteux et donc dégager des marges pour investir.

Car le retard d ‘investissement et d’entretien du patrimoine municipal est colossal : le schéma directeur immobilier qui vient d’être publié chiffre à près de 90 millions d’euros les sommes qui sont à investir pour simplement maintenir le patrimoine utile : les écoles, les installations sportives, les espaces culturels et associatifs, les centres sociaux, les bureaux des fonctionnaires. Et encore ce chiffre ne comprend ni la réfection de l’Hôtel de Ville historique, ni la Piscine, ni l’Encan, ni le Parc des Expositions…

Faire face à ces enjeux pour la Ville c’est organiser le travail de plus de 2300 personnes et il est inimaginable de ne pas avoir un patron apte à proposer des choix et mener ces réformes d’une telle ampleur.

La CdA et la Ville ont donc des travaux de nature différente :

Communauté de projets et stratégie pour la CdA sans l’encombrer de services quotidiens : la CdA doit concevoir et faire faire.

Services de proximité pour la Ville : les écoles maternelles et primaires, les crèches, la propreté des rues et l’entretien des espaces communs, les centres sociaux, les lieux de sport et de vie culturelle ou associative, les espaces d’accueil du public.

Les communes et la CdA organisent progressivement des achats groupés, des mutualisations ; les transferts de compétence sont nombreux et commencent déjà à alourdir la CdA, alors qu’elle aurait besoin de se concentrer sur ses missions stratégiques.

Ville de La Rochelle et CdA ont besoin d’une administration forte et focalisée sur leurs objectifs réciproques, la réussite de l’une renforçant la réussite de l’autre et donc de l’ensemble.

 

Référendum pour le Vieux Port

Devenir du Vieux-Port :ce sont les Rochelais qui doivent choisir par Référendum 

Monsieur le Maire,

maxpeopleworld383049

Depuis juillet, vous avez décidé d’interdire le Vieux-Port aux automobiles, sans concertation, sans étude d’impacts, sans préparation en amont d’un autre plan de circulation qui puisse atténuer les inconvénients de cette décision brutale.

Ce choix s’est révélé néfaste ! Pour l’activité économique du Centre-Ville et des artères proches qui vivent une crise grave ; pour ceux qui doivent utiliser leur voiture pour aller travailler, à qui votre politique impose des trajets plus longs et plus onéreux ; pour les habitants des rues qui subissent un trafic plus important ; pour la circulation dans le Centre-Ville désormais caractérisée par plus d’embouteillages et d’émissions de CO2.

Depuis des mois, notre groupe vous demande de renoncer à cette politique erronée qui considère l’espace urbain uniquement comme un espace de promenade.

Notre choix est celui, plus équilibré, d’un « Vieux-Port aménagé et embelli » – conservant ainsi ses 3 étoiles Michelin -, mais aussi « d’un Vieux-Port partagé » entre les forces vives de notre Ville et sa vocation touristique.

Le devenir de notre Vieux-Port ne peut dépendre d’une décision autoritaire visiblement imposée par vos alliés écologistes qui, rappelons-le, n’ont obtenu que 6 % des suffrages lors du 1er tour des élections municipales.

Pour toutes ces raisons, notre groupe demande solennellement que soit organisé :

Un référendum 

Car ce sont les Rochelais qui doivent décider du devenir de notre Vieux-Port qui est le patrimoine de tous. 

Notre groupe a décidé de s’adresser à vous dans le « Journal de la Ville » afin que chaque Rochelais soit informé de notre demande.

Un Vieux Port raisonné et partagé:une proposition alternative

Un Vieux-Port constamment piéton : Une mauvaise décision pour les forces vives rochelaises !

Depuis le 4 juillet, la circulation automobile est, sauf exception, interdite sur le Vieux-Port. Le Maire a en effet décidé de réserver pour l’essentiel ce cœur de ville aux piétons et aux cyclistes. Inspiré par ses influents adjoints écologistes…

Prise dans l’ambiance de l’été – sans concertation préalable, sans étude d’impacts, et seulement après les élections départementales -, cette décision se révèle aujourd’hui néfaste pour beaucoup. Pour les commerçants du Centre et des artères proches – dont la clientèle diminue – ; pour les Rochelais qui jusqu’alors passaient sur les quais pour aller travailler – qui vivent à présent des trajets moins directs, plus longs et donc plus coûteux – ; mais aussi pour les riverains des rues qui supportent désormais un important report de circulation. Néfaste aussi pour notre Ville, car ce surplus de circulation sur les voies contournant le Vieux-Port a mécaniquement provoqué de nombreux embouteillages et davantage d’émissions de CO2. Néfaste enfin pour l’activité économique et commerciale d’un Centre-Ville déjà fragile, plus difficilement accessible.

Sincèrement convaincu que la place de l’automobile doit, dans un avenir proche, diminuer dans l’espace urbain, et fortement attaché au combat contre la pollution de l’air pour des raisons de santé publique, notre groupe conteste toutefois la brutalité, la précipitation et l’impréparation de ce choix imposé aux Rochelais par idéologie.

Pour être efficace, et plus supportable, une telle décision aurait, en effet, dû être précédée de l’élaboration d’un nouveau plan de circulation – incluant rocades alternatives et nouveaux accès au Centre-Ville – et de stationnement, avec la création de parkings-relais, et d’une offre nouvelle de transports en commun. Le bon sens aurait dû guider la municipalité. Mais elle préfère agir dans la précipitation et privilégier une approche punitive de l’usage de la voiture individuelle pour mieux décourager ses utilisateurs ! D’où l’impopularité de sa décision ; une décision par ailleurs très discutable.

Car, au-delà de ces aménagements possibles, une véritable question de fond se pose quant à la pertinence du choix d’un Vieux-Port constamment piéton. Est-il raisonnable d’interdire toute l’année le Vieux-Port à la circulation automobile des Rochelais par dogmatisme ? Réserver ce lieu aux piétons et aux cyclistes durant la saison touristique estivale fait consensus auprès des habitants. Mais, pour ce qui est du reste de l’année, notre groupe pense qu’il serait préférable de faire le choix – plus pragmatique et moins contraignant –

d’un « Vieux-Port raisonné et partagé ».

Selon quelles modalités ? Piéton le week-end et totalement ouvert à la circulation le reste de la semaine ? Ou seulement accessible aux automobiles quelques heures dans la journée en semaine pour faciliter les trajets de la population active ?

Le choix devrait en revenir aux Rochelais par référendum ! Comme le proposait notre programme municipal…

 

maxpeopleworld383049

Le Square Valin newlook :un simple réaménagement de l’existant ?ou un signal fort du renouveau de la Ville ?

Le Square Valin nouvelle version :un simple réaménagement ou bien un nouveau lieu emblématique 

  DSCN0703

 Le projet de la Municipalité a des points positifs: on refait enfin les pavages à la place de l’horrible goudron actuel, on supprime les voitures et on crée une aire de jeux pour les enfants, ce qui obligera la municipalité à une surveillance et une propreté qui font terriblement défaut aujourd’hui.

Mais le projet actuel a des points  négatifs : on reste très conservateur, on ne fait que déplacer le manège (vieillot et mal entretenu), le monument aux morts et la baraque à friandise.

Ces quais remis en valeur ne doivent plus être abandonnés à des commerces qui dégradent l’image de la Ville, et qui n’ont aucun lien ni avec les productions artisanales régionales ni les métiers ou objets nautiques qui pourraient être mis en scène sur ce lieu.

Mais pourquoi le maintien de ce manège à l’ancienne : quel rapport avec le récit de la Ville? Quelle modernité pour nos enfants? L’aspect actuel, et son entretien, la qualité musicale sont médiocres.

Quel intérêt de construire une baraque à sucreries ?

La suppression du mobile home actuel est bienvenue, mais on garde les baraques à friandises et on encourage l’addiction aux mauvaises habitudes alimentaires, alors que par ailleurs l’offre en sucreries est surabondante dans les commerces sédentaires voisins.

Enfin, cet aménagement très attendu depuis de nombreuses années, n’a de sens que s’il est accompagné d’une véritable surveillance du lieu et d’un entretien irréprochable pour le rendre attractif pour nos habitants et nos visiteurs: quelles mesures d’accompagnement sont elles prévues ?

En conclusion, ces nouveaux quais autour du Square Valin devraient être le prélude à la reconquête du Vieux Port:

Mais les services autour d’un usage et d’un récit doivent être repensés et non simplement maintenus, dans la continuité et la simple conservation des prestations actuelles.

Plaisir des promeneurs, tranquillité, sécurité, lieu emblématique pour un morceau d’éducation maritime et écologique doivent être les objectifs en termes de services visés.

 

Oui à un nouveau totem urbain pour la nouvelle Cité Municipale

La Nouvelle Cité Municipale dite Choderlos de Laclos

Oui à une Oeuvre symbole ,non à un déménagement administratif

Nous sommes favorables à ce projet de renouveau de notre cœur de Ville à trois conditions :

Revoir les modes de fonctionnement internes et utiliser au mieux tous les nouveaux outils de communication avec la population :il ne s’agit pas de construire un immeuble administratif de plus à l’Arsenal pour reloger des services.

Pour un budget prévisionnel estimé de 30 millions d’euros ,qui s‘ajoute au coût de la reconstruction de l’Hôtel de Ville, il faut faire un geste architectural :les deux bâtiments caserne de la fin du 18 ° siècle peuvent devenir un monument nouveau totem urbain.

Enfin, c’est l’occasion de montrer notre savoir faire local en matière de rénovation énergétique d’immeubles anciens et de s’inscrire résolument dans le mouvement des « smart cities ».

un mauvais choix pour le futur Conservatoire

Cette proposition de site pour un futur Conservatoire de Musique et de Danse à la CDA est une mauvaise idée, adoptée sans discussion préalable et sans plan d’ensemble.
S’implanter au milieu d’un échangeur près de l’Ilot Joffre, carrefour du Canal de Rompsay, du Pont Jean Moulin et du boulevard Joffre est une idée saugrenue : il n’y a encore aucun plan stabilisé pour urbaniser cette zone : quelle configuration du nouveau quartier de Rompsay, quel accès piéton ou automobile depuis l’intérieur de la Ville, depuis la gare ou depuis la rocade ?
•Absence de discussion : Cette proposition de site pour un futur Conservatoire de Musique et de Danse à la CDA n’a été précédée au Conseil Municipal à la Rochelle par aucun débat, ni présentation de scenarios alternatifs.
•A la CdA elle-même, la Commission culturelle n’a jamais été réunie.

Ilot Joffre

Ilot Joffre

Aucune école à proximité, quelle desserte en transport public, comment feront les enfants ?
•Appauvrir l’offre de services au centre de La Rochelle est par ailleurs une mauvaise idée, alors qu’il faut au contraire tout faire pour le revivifier.
•Et enfin, le projet lui même doit être étudié et réévalué, sur le fond au regard d’autres solutions plus décentralisées dans l’agglomération:quels couts d’investissement et surtout de fonctionnement futur?